Le site du domaine de la Peupleraie

Des informations pour tous

Fresnes 2030, inquiétudes sur le résultat de l’étude urbaine

| 6 Commentaires

EDIT du 13/04/2015 : Un site d’initiative citoyenne a été créé afin de réclamer une concertation grâce à divers outils (notamment une pétition) à l’adresse suivante Concertation Fresnes 2030.
Je rappelle que le forum de notre site est aussi un lieu d’échange qu’il peut être intéressant d’utiliser dans ce but : Fresnes 2030 sur le forum de la Peupleraie.

L’article initial du 22 mars :

La ville, par l’intermédiaire de la SEMAF (Société d’économie mixte d’aménagement de la ville de Fresnes), a engagé trois équipes d’urbanistes afin de créer les projets qui modèleront Fresnes jusqu’à l’horizon 2030.

Cette réflexion s’est faite en 3 étapes : un diagnostic, une concertation publique, des projets.
Le diagnostic a été présenté le 7 octobre 2014, la concertation publique a eu lieu via 3 ateliers fin 2014, et les résultats de l’étude sont connus depuis un mois environ, mais ne sont pas accessibles au public.

Jusqu’au 21 mars, des panneaux présentant succinctement les projets étaient exposés à la bibliothèque et sont disponibles depuis peu sur cette page : http://www.fresnes94.fr/urbanisme-environnement/fresnes-2030/visuels-et-documents/

Le 20 mars dernier, la mairie a convié les participants des ateliers pour une réunion de présentation de l’exposition en présence des cabinet d’urbanisme et du président de la SEMAF.
Une réunion publique sera organisée ultérieurement, peut être fin avril, pour les présenter au public, mais rien n’est défini pour le moment.
Toutefois toutes les questions ou réflexions autour de ce sujet devront être exprimées avant fin juin, au sein des conseils de quartier, par un formulaire Internet ou par courrier.

Je vous propose de découvrir des extraits des panneaux présentés, centrés sur le quartier de la « Peupleraie – Parc du moulin de Berny ».

Cabinet La Fabrique Urbaine, le plus clair :

Fabrique Urbaine 3Fabrique Urbaine 2Fabrique Urbaine 1

Au programme :
– Destruction du groupe scolaire, déplacement dans le parc du moulin de Berny le long du boulevard Pasteur
– Construction de nouveaux logements collectifs à la place des anciens terrains des écoles.
– Construction de nouveaux logements collectifs sur le parcPour résumer :
– Des nouveaux logements collectifs mais pas de nouvelles classes dans les écoles
– Des écoles plus proches de l’autoroute, et donc plus de particules fines / lourdes en suspension dans l’air
– Des cours de récréation divisées par plus de 3 : de 7000 m² (fourchette basse du calcul des actuelles cours de récré, ne concernant que les parties à ciel ouvert), à moins de 2000 m² (fourchette extrêmement haute des parties à ciel ouvert du projet).
– Un parc du moulin de Berny divisé d’un tiers, mais en contrepartie, création d’un thème sur l’eau.
– Au revoir marché !
– Et pour achever le tout, un parc de la Peupleraie qui serait annexé aux parcs de la ville… Sauf si la ville considère que notre parc étant ouvert à tous, il fait déjà parti de la nouvelle réorganisation.

Cabinet Ruelle :

Ruelle
Au programme :
– Destruction du groupe scolaire, replacement sur la même zone divisée par 2.
– Construction de logements sur la partie restante
– Construction de logements sur une partie du parc du Moulin de Berny.

Pour résumer :
– Autant de classes pour 2 fois moins d’espace (facile à calculer celui là).
– Des cours de récréation communes, comme ça les enfants pourront apercevoir leurs petits camarades jouant dehors lors des récréations alternées à cause du manque de place… Et vice versa.
– Pas de créations de classes malgré les nouveaux logements
– Un parc du moulin de Berny divisé d’un tiers.
– Au revoir marché !
– Et pour achever le tableau, une promenade le long des sentiers de la Peupleraie, promenade « municipale », mais de gestion privée bien entendu.

Cabinet Devillers et associés :

Devillers
Au programme :
– Destruction du groupe scolaire, déplacement dans le parc du moulin de Berny le long du boulevard Pasteur
– Une flèche semble indiquer le déplacement d’une partie de l’école ailleurs…
– Construction de nouveaux logements collectifs à la place des anciens terrains des écoles.
– Construction de nouveaux logements collectifs sur le parc

Pour résumer, copié collé ajusté de la Fabrique Urbaine :
– Des nouveaux logements collectifs, pas de nouvelles classes dans les écoles présentes dans le quartier de la Peuplerie
– Des écoles plus proches de l’autoroute, et donc plus de particules fines / lourdes en suspension dans l’air
– Des cours de récréation divisées par… « beaucoup ».
– Un parc du moulin de Berny divisé d’un tiers, mais en contrepartie, il y a aura un bowling et des nouveaux commerçants.
– Au revoir marché !
– On ne parle pas de la Peupleraie.

Le mot de la fin :

J’ai participé aux 3 ateliers d’urbanismes fin 2014.
Nous avons fait de beaux projets pour notre ville :
– Préservation des espaces verts existants et réaménagement (car ils ne sont pas bien entretenus par la ville), création de thèmes, nous en voulions même de nouveaux.
– Plus de sentiers piétons, des cheminements doux, des pistes cyclables, des liaisons entre les parcs (Peupleraie y compris) – le centre ville – Fresnes Nord pour que notre ville soit plus agréable à découvrir et s’y promener avec plaisir.
– Des écoles rénovées et de capacité suffisante, plus de services, plus de commerçants alimentaires, des marchés fournis, de meilleurs équipements collectifs.
– Aménager cette autoroute qui nous coupe en 2.
– Préservation du côté village de Fresnes par l’entretien et la promotion du cœur historique.
– Initiatives écologiques, jardins partagés, ruches, toitures végétales.
– Plus d’événements communautaires, d’expositions en plain air.
– Réorganisation des routes afin de fluidifier le trafic
– Réduction des nuisances sonores
– Amélioration de notre intégration dans le grand Paris, nouveaux moyens de transports.
Bref, de bonne choses qui sont parfois à la limite de l’utopie.

Mais jamais nous n’avons demandé à densifier notre ville en sacrifiant ses espaces verts ou en détruisant des bâtiments existants. Nous n’avons même pas demander à la densifier en fait !

Personne ne nous a parlé des « sites mutables » dont font partis le parc du moulin de Berny et notre groupe scolaire :
Zones mutables
Pourtant d’après les architectes présents, ces sites faisaient parti du cahier des charges fourni par la SEMAF.

Les projets proposés ne sont pas l’oeuvre d’une concertation, ils sont une interprétation de cabinets d’urbanismes, à partir d’un cahier des charges assez simple à deviner (un peu d’humour ne peut pas faire de mal) :
Voici des zones constructibles, vous avez un certain nombre de logements à construire, l’école Blanc Bouleaux Pasteur est à reconstruire, pour le reste ce serait sympa d’améliorer ce que vous pouvez, et surtout il faut que ça nous coûte le moins cher possible ! Ah oui, et je vous ai parlé des logements à construire ?

Je le répète encore une fois, toutes les critiques, les réflexions, autour de ces projets devront être exprimées avant fin juin, venez aux conseils de quartier déposer des questions, écrivez, prenez rendez vous en mairie…
Passé cette date, vous donnerez votre accord à ces projets par acceptation tacite, qui ne dit mot consent !

N.B. La rénovation la moins cher possible est réalisable par le biais d’opérations immobilières de cessions de terrains : je vous cède ce terrain pour rien, mais il y a une école à rénover dessus, vous me reconstruirez l’école neuve de capacité d’accueil identique, où vous pourrez sur les terrains qu’on vous cède.

Auteur : Guillaume

Favorite (bâtiment B)

6 Commentaires

  1. Quand une étude urbaine de plusieurs centaines de milliers d’euros est financée par un aménageur, il n’est guère étonnant que l’étude prévoit de très nombreux aménagements.

  2. Bien sûr Fresnes2020 mais les aménagements proposés sur des zones mutables sorties du chapeau ne reflètent pas les idées émises lors des concertations publique.
    Aménager une ville va normalement dans le sens du mieux, pas dans les concessions budgétaires et la densification anarchique.

  3. Bonjour
    les documents mis en ligne sur le site de la mairie sont les panneaux exposés à la bibliothèque.

    Ce ne sont que des résumés des présentations faites aux conseils de quartier. Lors de cette réunion il a été dit que ces présentations seraient mises en ligne, ce n’est pas le cas.

    Le collectif CASQ qui regroupe 7 associations de quartier a demandé à la SEMAF communication de ces supports de présentation.

  4. Merci pour la précision, je corrige l’article dans ce sens.

  5. Réponse de la SEMAF à l’instant: les supports de présentation sont mis en forme et devraient être mis en ligne à la fin du mois

  6. Pingback : Fresnes 2030, le syndic du bâtiment H Convention se mobilise

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.