Le site du domaine de la Peupleraie

Des informations pour tous

Réunion au Codev

| 0 Commentaires

Invitée au CODEV (Conseil de Développement du Val de Marne) en remplacement de Jacques Ouvrard, parti il y a quelque temps déjà dans le Morvan, je suis allée ce matin à la réunion d’anniversaire des 20 ans.
Je suis arrivée bien à l’heure présenter mon invitation à un poste d’accueil fort courtois au demeurant dont l’un des buts était de filtrer les participants vers l’une ou l’autre des entrées de la salle.
Une belle salle ambivalente

Préfecture du Val de Marne 11 décembre 2014

Préfecture du Val de Marne 11 décembre 2014

Première surprise : alors que j’imaginais une salle classique avec un podium où des intervenants viendraient tour à tour prendre la parole et où un micro circulerait au moment des débats, la structure de la salle était subtilement organisée pour séparer les contributeurs des autres, et même parmi les contributeurs, une petite estrade supplémentaire rehaussait légèrement les plus importants d’entre eux. Cette salle éclairée , lumineuse, équipée de micros contient environ 80 personnes.
L’autre partie de la salle, apparemment plus ou moins réservée au public, est dans l’ombre, séparée par un parapet métallique, les chaises sont alignées, aucune sonorisation (pas de micro) contient environ 50 personnes.
Autre étonnement, dans la salle d’honneur, du thé et du café sont disponibles pour les personnes admises dans ce lieu.
Des intervenants plus ou moins diversifiés
Une introduction sympathique et vivante du principal acteur de ce Codev, Dominique Giry, relate les grandes lignes de la création et des différents colloques, réunions, points d’intérêt qui ont fait la vie de ce Conseil au cours des années. Ces actions sont d’ailleurs retracées dans un Livre Orange distribué en fin de conférence.
Le deuxième intervenant, Philippe Thiard, a également suscité l’intérêt en évoquant les différentes positions de l’État vis-à-vis de sa Région Capitale : quelquefois un laisser-faire pendant quelques années, puis une reprise en mains décisionnelle.
Le représentant de l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort a été peut-être le moins consensuel des participants en évoquant un certain manque de communication du Codev et en plaidant pour l’ouverture du Conseil aux acteurs de la diversité sociale. Il a donné comme exemple le statut de l’animal, actuellement en discussion au parlement, sujet qui devrait susciter des réunions car il touche nombre de secteurs de notre vie.
Des acteurs économiques
Ensuite, Dominique Giry reprend la parole pour introduire le débat. « Maintenant place au débat entre nous », dit-il ; terme qui revêt un double sens inattendu, car le débat ne peut avoir lieu que pour la salle éclairée et équipée de micros. Le terme « entre nous » parait donc pour le moins maladroit.
Prennent la parole un certain nombre d’acteurs économiques qui ne s’écartent guère d’un discours assez convenu : développement, synergie, bassin d’emploi, logistique, toutefois la réunion qui se tient est un anniversaire et ce n’est pas vraiment le lieu pour des voix réellement discordantes.
A ce sujet, d’ailleurs j’ai compté environ 25% de femmes et peu de représentants de la diversité.
Des politiques
La parole est ensuite donnée aux politiques, lesquels sont principalement préoccupés par le Grand Paris, ce qui se comprend.
Le Président du Conseil Général conclut naturellement la session, assez longuement toutefois, en apportant des réponses à certaines des interrogations survenues au cours de la séance.

Auteur : Mireille

Pasteur (Bâtiment F)

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.